Product Description

Taro: la tubercule aux milles noms!

On retrouve le taro dans de nombreux plats gastronomiques à travers le monde:

  • Chine : “Katchu”
  • Guadeloupe : “Madère”, “Malango”
  • Guatemala : “Quiquisque”
  • Guyane : “Tayove”
  • Haïti : “Malanga”,”Mazoumbel”
  • Hawaii : “Kalo”, “Poï”
  • Inde : “Arvi” (Hindi), “Chama dumpa” (Telugu), “Cheppankizhangu”,  “Eddo”
  • Java : “Tales”
  • La Réunion : “Arouille violette”, “Songe” (aussi à Madagascar)
  • Nouvelle-Calédonie : “Coborée”, “Coboué”, “Néré”
  • Martinique : “Chou-caraïbe”, “Chou-chine”, “Dachine”
  • Philippines : “Gutah”, “Wahig”

Le taro est une tubercule cultivée dans plusieurs régions d‘Afrique, et dans toutes les régions tropicales humides. Sa richesse en sucres lents et en amidon fait de lui un aliment privilégié pour les sportifs mais aussi, pour ceux qui font attention à leur ligne, car en se transformant progressivement, l’amidon fournit de l’énergie mais apporte peu de matières grasses. Cet aliment permet de diversifier nos habitudes alimentaires et répond aux recommandations des diététiciens. Le taro coupé en quatre se mêle agréablement avec des plats en sauces de viandes et poissons.

Préparation

Cuit à la vapeur, il peut remplacer les autres tubercules comme les pommes de terre, le manioc ou la patate douce. Il se prépare aussi en purée, soufflé ou gratin. Il se déguste aussi sur la braise, grillés dans l’huile de palme avec le manioc pour le « foufou en Afrique de l’Ouest ou d’arachide au Gabon, sert de nourriture de base au Cameroun, au Ghana, en Guinée et au Nigeria.

Par rapport aux autres types de tubercules comestibles (la patate douce, la pomme de terre, le manioc), la valeur nutritionnelle du taro est égale à celle de la patate douce et supérieure à celle de la pomme de terre.

Recette pour 4 personnes

4 eddo taro (petits taros de la taille d’une belle pomme de terre)
5 cuillère à soupe d’huile d’olive
4 cuillères à soupe rases de gomasio (sel au sésame grillé)
sel, poivre du moulin

Cuire les tubercules non épluchés dans de l’eau bouillante salée. Ils doivent être encore fermes, la pointe d’un couteau rentrant néanmoins sans trop de difficulté.
Les-laisser refroidir. Les-éplucher, la peau s’enlève très facilement. Les couper en lamelles plus ou moins fine (l’experience montre que la texture est plus légère avec des lamelles de 3-4mm que 1cm). Les frire à l’huile d’olive dans une grande poêle, jusqu’à obtenir une belle couleur dorée sur chaque face.
Servir saupoudré généreusement de gomasio, poivré.

 

Sources:

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Taro: la tubercule aux milles noms!”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Livraison partout en Amérique du Nord*!
  • Contactez-nous au +1 514 606 3300
  • Prix compétitifs
  • Fraîcheur, Qualité & Satisfaction garanties!
EnglishFrançais
Select your currency
CAD Dollar canadien
X